Condensé de l'Assemblée Générale 2015

Pour les plus pressés, voici un condensé :
L'AAPPMA La Truite du Haut Verdon a tenu son AG, jeudi soir 5 Mars, à 18 h 30, à la Mairie de Thorame-Haute. Les pêcheurs étaient présents de même que Claude ROUSTAN, président de la fédération de pêche 04. Le Président de l'AAPPMA, Benjamin ISOUARD, a d'abord remercié la commune pour la mise à disposition de la salle du conseil municipal, puis a ajouté qu' « en 2014, tout n'est pas allé pour le mieux dans le meilleur des mondes » mais que l'AAPPMA a continué d'avancer.
 
Les chiffres généraux
L'AAPPMA a perdu 6 membres actifs, ils étaient 397 en 2014 contre 403 en 2013 ; 809 cartes de tous types ont été délivrées dans la saison contre 842 l'année précédente soit une baisse de – 3,92 %. Comparée à 2013 l'année 2014 est caractérisée par une stabilisation à la baisse qui est difficile à analyser, la météo des mois de juin et juillet ayant été défavorable.
 
Les réalisations sur les populations et les milieux en 2014
11400 alevins de truites farios de souche atlantique ont été introduits dans les ruisseaux et torrents de montagnes ; 1500 truites farios adultes ont rejoint le Verdon en aval d'Allos afin de compenser la faiblesse en poissons adultes sur ce secteur ; 47000 alevins de truites arc-en-ciel ont également rejoint les eaux du lac de Castillon. Benjamin ISOUARD a souligné que l'AAPPMA mettait un point d'honneur à protéger et aider la nature car l'expérience a montré qu'elle est irremplaçable, d'où l'effort dans la restauration et le maintien des adoux grâce au partenariat avec le SIVU d'entretien des berges du Verdon.
 
Au bord de l'eau
En 2014, en plus de l'ONEMA, La Truite du Haut Verdon a fait le maximum pour aider au mieux les personnes et institutions chargées de la police de la pêche, gardes pêches particuliers et ONCFS en tête.
Le 22 juin, sur le site du Lacustre, la journée festive autour de la pêche fut un succès.
 
La Maille à 23
Fin Septembre 2014, la maille à 23 cm a été adoptée sur le Verdon, du lac de Castillon jusqu'à sa source, ses affluents, sous-affluents et le lac d'Allos par le Conseil d'Administration de la FDAAPPMA 04. Benjamin ISOUARD en a profité pour citer l'article qu'il avait écrit pour le biannuel « Aux sources du Verdon » : « L'environnement général de notre vallée est certes préservé mais n'en est pas moins localement perturbé. Cela s'en ressent sur les torrents et au final sur les truites. Les pêcheurs par des prélèvements encore trop souvent excessifs participent à ces déséquilibres […] Mais le monde change...
« Avant », aller à la pêche c'était manger des truites ; aujourd'hui c'est de plus en plus autre chose. L'appareil photo tend à supplanter le panier, surtout chez les jeunes ; l'important c'est être ailleurs, fuir un monde de plus en plus artificialisé, s'identifier à ce que l'on prend : un animal façonné par l'action de milliers d'années d'éléments déchaînés. La Truite du Haut Verdon […] s'adapte à cette nouvelle réalité. D'où le passage à la maille à 23 cm en 2015 [...] ; 3 cm pour être sûr qu'une truite s'est bien reproduite au moins une fois avant de finir à la poêle ; 3 cm pour tenter de faire comprendre que prendre et garder peut ne pas être un automatisme ; 3 cm sur la route du « catch and release »?
 
Menace sur le torrent de Chasse
Durant l'été, la nouvelle d'un projet potentiellement désastreux est tombée. La construction d'une microcentrale hydroélectrique est envisagée sur le torrent de la Chasse. Aux vues de l'importance de ce torrent, l'AAPPMA, en étroite collaboration avec le président ROUSTAN et l'association « la vallée Heureuse de Chasse », a pris les devants pour sauver ce patrimoine inestimable.
La fin des arcs-en-ciel d'Allons
Début Décembre, malgré l'achat d'un effaroucheur électronique, les cormorans ont « re » curé les bassins d'Allons. En conséquence, La Truite du Haut Verdon a décidé de stopper la production de truites arc en ciel adultes.
 
Sur les milieux en 2015
Deux réserves ont été créées. Une dans la vallée de Chasse, et une sur le torrent du Chadoulin. Quant à la réserve de 5 hectares en queue de retenue du lac de barrage de Castillon, celle-ci a été supprimée.
En 2015, l'effort de soutien des populations piscicoles sera identique à celui de 2014.
La collaboration avec le SIVU d'entretien des berges du Verdon pour le maintien des fonctions piscicoles des adoux sera poursuivie, donnant l'occasion à Clémentine Samaille – nouvelle technicienne de la FDAAPPMA 04 – et à Thomas Garnier – nouveau technicien rivière du SIVU - de déployer leur savoir-faire tout en développant leur collaboration.
Pour ce qui est de la sauvegarde du torrent de Chasse, d'ici peu, une page d'information complète à destination des pêcheurs sera rédigée sur Facebook, de même que sur le site de l'AAPPMA.
 
Au bord de l'eau en 2015
Dès cette année l'AAPPMA comptera deux gardes pêche particuliers supplémentaires.
2015 sera également l'année de la première phase de la création de l'Ecole de Pêche de l'AAPPMA - la dénomination officielle étant APN, pour Atelier Pêche Nature - grâce au travail de Rémy Solier, animateur à la FDAAPPMA 04. Pour le président, la principale fonction de l'APN sera de former les futurs pêcheurs en amont pour ne plus avoir à faire de lâchers : si ces derniers sont en effet une réponse quantitative à la rareté des poissons, l'APN sera donc une réponse qualitative.
 
Les élections de fin d'année
Pour conclure, Benjamin ISOUARD a évoqué le renouvellement des bureaux des AAPPMA fin 2015. Il a précisé que s'il était en position de poursuivre sa tâche, son action se concentrerait sur deux leviers : améliorer les milieux et développer une pêche moins prédatrice.

Publié le
Lundi, 30 March, 2015 - 00:15