Rapport Moral de l'Assemblée Générale du 21 Novembre 2015

 
Bonjour à tous et merci d’être venu,
 
Merci aussi à la commune de Thorame-Haute qui a mis à disposition cette salle des associations qui, dans un futur proche, va devenir la salle de réunion attitrée de l'AAPPMA.
En 2015, comme les autres années, tout n'est pas allé pour le mieux dans le meilleur des mondes mais l'AAPPMA a continué d'avancer.
 
I - Les chiffres généraux
 
En 2015, l'AAPPMA a perdu 19 membres actifs, ils étaient 376 en 2015 contre 397 en 2014, soit une baisse de – 5,3 %. A l'inverse, 841 cartes de tous types ont été délivrées dans la saison contre 806 l'année précédente soit une croissance globale de 4,3 %.
Quant au résultat financier, il est excédentaire de 1869 €.
Malgré la baisse du nombres de membres actifs les chiffres repartent à la hausse. Il est difficile d'apporter une explication claire quant à l'évolution de la répartition de chaque type de carte délivré. Cependant, la hausse générale de 2015 est concomitante de la qualité défendue, entretenue et mise en avant de notre patrimoine naturel.
 
II – Les faits marquants de l'année
 

  • 2015 a vu la mise en place de la mesure la plus importante du mandat qui se termine : l'adoption de la maille à 23 cm sur tout le bassin versant du Haut-Verdon. Cette mesure vise à développer une qualité de pêche qui, à l'avenir, nous l'espérons, satisfera les attentes de la très grandes majorité des pêcheurs réguliers ou de passages sur nos eaux. Nous avons fait tout notre possible pour accompagner au mieux ce changement. Et déjà les chiffres imposent un constat assez inattendu mais porteur d'espérance : nous nous attendions à une baisse sur les cartes promotionnelles et ce sont celles des membres actifs qui ont décru. Nous ne nous pouvons pas nous réjouir de la baisse des membres actifs. Par contre nous pouvons nous réjouir de la croissance des cartes promotionnelles. Cela démontre que nous avons répondu à une attente dont le réservoir de pêcheurs potentiels est très grand, tant en France qu'en Europe. Dans un territoire où le tourisme est de très loin la première ressource économique ce paramètre a son importance. La pêche doit y prendre toute sa place. Et elle doit être à la mesure de son patrimoine naturel. A la mesure de la rivière qui est le trait d'union de ce territoire.
  • 2015 c'est aussi l'année de la création de l'Atelier Pêche Nature de l'AAPPMA. Certes, beaucoup de choses reste à faire mais nous venons de débuter là une construction longue, complexe mais nécessaire. La pêche est de plus en plus technique, principalement du fait d'une ressource moins importante. Plus que jamais, il vaut mieux débuter tôt et avec de bons professeurs. Bien que le seul fait qu'un enfant heureux est déjà une victoire en soit, la tâche de la transmission est ardue, qui plus est quand les résultats ne sont pas immédiats, ou à peine perceptibles. En 2015, Rémy SOLIER – Animateur Nature et Pêche de la fédération 04 - , ainsi que Mayeul LIBOA et Adrien BRUNETTI pour l'AAPPMA se sont en grande partie consacrés à cette belle mission. Nous avons eu des retours très positifs, y compris de non-pêcheurs, un premier pas a été fait un longue marche suivra.
  • Le 1er Juillet l'AAPPMA et l'association de sport d'eaux vives Cascade 04 ont participé financièrement, à parts égales, soit 1000 € chacune, à l'opération de dépollution du canyon du Haut Verdon, entre la Foux d'Allos et le hameau de la Beaumelle. Cette opération a été montée et emmenée par Thomas PERRIN dans le cadre d'un projet environnemental obligatoire en vue de l'obtention de son brevet d'Etat de guide de canyon. 15M3 de déchets ont été sortis, depuis les balles de tennis, en passant par les ballons, les skis, les luges, les conteneurs de poubelles, les pièces métalliques de constructions, un moteur, deux motos, jusqu'aux cadavres de vaches. Thomas a sollicité tous les acteurs du territoires. La faiblesse d'implication de nombre d'entre eux en dit long sur le peu de considération que l'ensemble de notre société a pour l'environnement aquatique. Compte tenu du but nous ne pouvions être absents de cette opération. La contribution des pêcheurs a consisté à payé les frais d'héliportage là où Cascade 04 a payé le matériel terrestre nécessaire. Ce fut une réussite et la photo de Jean Louis CORNILLE sur la Provence était magnifique.
  • Au cours de l'été, les pêcheurs, de même que les non pêcheurs, ont vu une centaine de panneaux informatifs apparaître partout à proximité des cours d'eaux de tout le territoire de l'AAPPMA. Au départ il s'agissait d'informer du changement de maille sur le moindre ru de notre territoire. Puis il nous est apparu qu'il y avait là l'occasion de faire plus en faisant le lien avec le lieu et internet. Cette action impulsée par Jean Christophe GIRAUDO a été exemplaire d'efficacité. Depuis la conception jusqu'à la pose, y ont plus particulièrement participé: Delphine EDEL, Mayeul LIBOA, Bernard TRATZI, Gérard ISOUARD, Damien TABARD et Eric LANTELME. Il fallait au moins ça pour couvrir efficacement un territoire aussi grand et aussi riche. A part quelques réactions hostiles et isolées cette opération a été accueillie très positivement par la grande majorité des pêcheurs et même des non pêcheurs, ainsi que par l'ONCFS.
  • De manière plus grave, en 2015 nous avons fait connaître du plus grand nombre le projet de micro centrale sur le torrent de la Chasse. Jamais l'outil Internet dont nous nous sommes dotés en 2013 n'a été autant utilisé. Notre post du mois d'Avril sur facebook a été vu par 16000 personnes. Ce qui a attiré l'attention des journalistes de la Provence d'où la première page du mois de Mai. Il fallait le faire. Trop de projets ont abouti faute d'informations valables auprès du grand public. Le grand public qui est potentiellement la force la plus importante. Pour rappel, si tous les cours d'eau de la région PACA éventuellement aménageables en terme de micro-hydroélectricité l'étaient, le gain énergétique en électricité ne serait que de 0,2 %. C'est à dire rien. Par contre la quasi totalité de nos torrents alpins seraient détruits. Dans l'optique de la sauvegarde de la Chasse, nous n'avons pas pu empêcher les pêches électriques relatives à l'étude de faisabilité au mois de septembre dernier. Cependant, nous travaillons très activement avec la FDAAPPMA 04, la FNPF, et même la FDAAPPMA 05, afin que la Chasse reste un torrent libre et sauvage. Lors de mon dernier coup de fil relatif à ce sujet au président ROUSTAN, je lui ai demandé si la FDAAPPMA 04 et la FNPF pouvaient parer à toutes éventualités, il m'a répondu par deux fois de manière très affirmative : « Nous sommes prêts ! ». Ceci-dit, si vous aussi vous manifestez ostensiblement, en tant que pêcheur et citoyen, votre opposition à ce projet vous apporteriez une aide importante à la sauvegarde de ce lieu magnifique. Pensez à vos enfants !

 
 
III – Les efforts qui ont été poursuivis
 

  • En 2015 nous avons maintenu notre gestion des populations piscicoles en nous appuyant sur la restauration des milieux et les alevinages et introductions ciblées. Le but est double : d'une part favoriser les souches autochtones de truites partout où elles sont présentes et, d'autre part, gérer les populations exogènes de manière à réduire la pression de pêche sur les populations patrimoniales. Pour ce faire, comme en 2014, nous avons aleviner le lac de Castillon à hauteur de 50000 alevins de truites arc en ciel. Des poissons d'une taille comprise entre 15 et 20 cm ont été pêchés à de multiples reprises par des pêcheurs différents sur le secteur de Saint André, tant sur l'Issole que sur le Verdon, ce qui laisse espérer une survie et un développement assez important dans le lac de Castillon. En effet, vu leur taille il s'agirait des truitelles introduites en 2014. Si cette action réussie nombreux seront les pêcheurs à profiter de ces truites très mordeuses et ayant grandi là. Toujours à Castillon, nous avons également introduit 300 kilos de truites arc-en-ciel adultes afin d'avoir une idée du comportement de ce type de poisson dans une aussi grande masse d'eau. Là aussi la réponse ne sera pas immédiate. Espérons. Ailleurs sur notre territoire, nous avons procédé à l'alevinage d'environ 6000 alevins arrivés vivants dans les ruisseaux de montagnes. Cette année compte tenu de la chaleur les pertes ont été très importantes avant introduction. Nous avons également introduit, en début d'été, un millier de truites farios adultes sur le secteur d'Allos. Parallèlement à cette gestion directe des populations, nous avons approfondi la connaissance des adoux de la vallée, véritables pouponnières à truites, notamment grâce au travail de Clémentine Samaille, pour l'AAPPMA et la FDAAPPMA 04, et Thomas GARNIER pour le SIVU d'entretien des berges du Verdon. Le but étant de favoriser au mieux les fonctionnalités piscicoles de ces milieux.
  • Et enfin, en Juillet, Eric LANTELME a suivi la formation de Garde Pêche Particulier, nous attendons son agrément pour 2016.

 
Venons en maintenant aux questions rituelles et indispensables.
Qui est contre l’approbation du rapport moral ?
Je laisse la parole à Adrien BRUNETTI pour le rapport financier.
Qui est contre l’approbation du rapport financier ?
Sachant que seuls les membres actifs peuvent voter.
Y a-t-il d’autres questions ?
Passons au renouvellement du CA.
 
 
 
Benjamin ISOUARD
Président de l'AAPPMA
La Truite du Haut Verdon
 
 
 
 

Publié le
Jeudi, 25 February, 2016 - 23:00